Gayané Adourian : « Jouer pour faire avancer la recherche », entretien avec Simon Bachelier

Gayané Adourian, journaliste pour le blog du site Knowtex, propose un entretien avec Simon Bachelier, chargé de projet jeux vidéo et serious games à Universcience, sur les Scientific Discovery Games. A partir de l’exemple du jeu Foldit (qui a dernièrement permis à un groupe de joueurs de décoder la forme d’une protéine responsable de la propagation du VIH), Simon Bachelier présente les particularités de ces jeux sérieux et leurs intérêts pour la science.

L’entretien est disponible à cette adresse : http://www.knowtex.com/blog/jouer-pour-faire-avancer-la-recherche/

 

Extrait :

Gayané Adourian : Qu’est ce qu’un Scientific Discovery Game (SDG)?

 

Simon Bachelier : Un « Scientific Discovery Game » est un jeu qui permet à des joueurs de participer activement au progrès de la science depuis son siège de bureau voire en étant affalé sur son canapé de salon ! Plus sérieusement, un SDG permet de traduire des éléments complexes issus d’un objet d’étude scientifique sous la forme de jeux, comme par exemple, des énigmes ou des puzzles, afin que des non spécialistes puissent les appréhender et les traiter sans connaissance scientifique préalable.

On fait ainsi appel à la logique et aux capacités de résolutions de problème de ces joueurs pour tenter de faire progresser la science. Bien que ce ne soit encore que le début, cette approche s’est avérée, depuis quelques années, relativement fertile dans le domaine des sciences du vivant. Sans être une règle absolue, les SDG sont des jeux vidéo. Leur nature numérique permet facilement la récupération et le traitement des données générées par les utilisateurs.

 

Vous pouvez essayer Foldit à cette adresse : http://fold.it/

__________

Crédit image : capture d’écran du jeu Foldit

Laisser un commentaire